You want to discover the beauty of Provence, its cities, villages, its monuments, its museums, its seaside, its countryside...come and join us, we will tell you all...
46 Members
Join Us!

You need to be a member of New York in French to add comments!

Join New York in French

Comments

  • J'adore les cerises et je peux les goûter, chaudes du soleil et bien sucrées, en lisant ta petite histoire. Mais, malheureusement, il faut attendre quelques mois pour la saison de ces petits fruits. Hélas...
    Merci!
    Teresa
  • Souvenir d'enfance - 2 - Le Temps des cerises...

    Je sais, c'est plutôt la saison des champignons, mais je ne peux m'empêcher de vous décrire cet épisode lointain qui représente pour moi la fatiguante récolte des cerises...

    A chaque printemps, fin Mai - début Juin, après ma journée d'école (j'étais alors à l'école primaire, puis au début du collège), je me rendais à vélo jusqu'à la maison de ma mère et rejoignais ma famille dans ce jardin extraordinaire qui regorgeait de trésors naturels...

    Ce jardin était un vrai havre de fraîcheur. Il sentait bon la terre, vous savez, cette terre qui a été travaillée, semée, cultivée, irriguée avec amour...Du coup, on aurait dit que les légumes et les fruits y poussaient tout seuls...Pour tant, il s'y donnait la peine notre vieux jardinier...mais il l'entretenait tellement bien ce jardin...
    A tel point que lorsque c'était l'époque des fraises, on avait l'impression de les entendre pousser !

    Mais bon, revenons à nos cerisiers...ces magnifiques arbres, qui devaient avoir au moins 30 ans, dont les branches ployaient sous le poids des fruits et qui m'offraient là l'occasion unique d'escalader, de grimper toujours plus haut, sans me faire rouspéter...!

    J'arrivais donc, et je trouvais toute la famille afférée à ramasser ces précieuses cerises. Mon arrivée était, pour eux, l'occasion de faire une pause bien méritée et de se rafraîchir un peu avec un grand verre d'eau glacée.

    Après avoir fait la bise à tout le monde ; à mon grand-père, ma grand-mère, mon grand-oncle, à ma mère et au vieux jardinier, Mr Colin, qui sentait encore un peu le pastis de midi !...je prenais un panier et un crochet et je montais dans les branches d'un cerisier tel un petit singe...Je choisissais un arbre rien que pour moi...et c'était le bonheur...

    Je m'installais donc plus ou moins confortablement dans mon arbre et je commençais la cueillette : une cerise dans la bouche, une cerise dans le panier...c'était mon rythme à moi ! Normal, il fallait bien que je goûte !

    Vous avez déjà goûter des cerises que vous venez de cueillir à l'instant, elles ont été chauffé par le soleil toute la journée et elles sont si sucrées...si belles, si appétissantes, si irresistibles.

    Il s'agissait de cerises blanches, celles que l'on appelle les "bigarots". On ne les trouve pas toujours sur les marchés car elles n'ont pas cette belle robe rouge foncée que doivent normalement avoir les cerises...non, celles-ci sont blanches, jaunes, rosées...on pourrait croire, à l'oeil nu, qu'elles ne sont pas mûres, et pourtant, elles sont délicieuses, sucrées à souhait...
    D'ailleurs les oiseaux ne s'y trompaient pas ! ils les avaient déjà goûtées plus d'une fois !

    Je continuais donc ma cueillette d'enfant...une cerise dans la bouche, une dans le panier...pendant 2 ou 3 heures...Certes, le panier ne se remplissait pas vite, mais mon ventre se régalait !

    Mon Grand-Père me demandais de temps en temps d'une voix rieuse : "Alors Olivier, il se remplit ce panier ?"...et moi de répondre..."doucement, doucement, papi..."et on continuait ce petit jeu, car c'était un jeu pour moi, jusqu'au soir.

    A la fin de la journée, bien remplie pour tout le monde, nous rentrions tous à la maison pour le dîner...et ces soirs là, je ne mangeais pas beaucoup...je me demande vraiment pourquoi !!!

    Enfin, vous me croirez si vous voulez, mais les cerises du jardin de ma maman, c'étaient les meilleures du monde !

    Bonne fin de journée à tous,
    Naturellement votre, Olivier.
  • Merci milles fois Olivier pour tes memoires cheries d'enfances, je me regale de les lire, c'est tellement realiste, naturaliste, comme un tableau de Rousseau......
    Je vais tacher de faire la meme chose pour toi, un de ces jours......................
    Je vois que le Mistral porte beaucoup de souvenirs pour toi ou est-ce que tu passes plus de temp a la maison a cause de ce temps?
  • Souvenirs d'enfance - 1 - Le jardin de ma mère...

    Je me souviens, il y a bien longtemps maintenant, cette histoire date du siècle dernier ! Mais tant pis, j'éprouve un certain plaisir à vous la raconter...ça fait partie de ma vie d'enfant...j'avais 10 ans, 12 ans et c'est comme si c'était hier !

    Alors voilà , mon grand-père connaissait un ancien facteur à la retraite. Cet ancien facteur, c'était Monsieur Colin ; un brave homme, du reste. Il avait travaillé honnêtement toute sa vie et il était à la retraite depuis peu...et il s'ennuyait à cent sous de l'heure. Cet homme adorait jardiner, alors mon grand-père, pour lui être agréable, lui proposa de s'occuper du jardin de la maison de ma mère.
    Cette maison n'était pas occupée très souvent ,car avec ma mère, on vivait chez mes grands-parents, et elle disposait d'un grand jardin planté de 10 cerisiers et le reste du terrain était en friche, rempli de hautes herbes...

    Alors, pensez-vous, quelle aubaine pour Mr Colin ! Il avait carte blanche pour cultiver ce qu'il voulait. Il est venu voir le jardin et a accepté de suite, l'heureux homme. Mon grand-père avait conclus un accord avec lui. Il cultivait ce qu'il souhaitait et nous apportait, en contre-partie, un peu de ses récoltes, selon les saisons. Ce qu'il fut fait. Et ainsi, ma grand-mère cuisinait des légumes frais toute l'année. Il profitait également de ces belles récoltes, lui aussi.

    Rapidement, Mr Colin, pour se sentir "un peu chez lui", avait construit un petit cabanon, de bric et de broc, dans lequel il entassait ses outils, une vieille chaise, quelques effets personnels mais surtout, surtout, il y mettait dans un coin, un bout de saucisson et un bonne bouteille de rouge, pardis !

    C'est vrai qu'il y venait tôt, au jardin...il était matinal cet homme, était-ce pour profiter de heures fraîches de la journée, ou bien pour être tranquille, sans avoir sa femme sur le dos ! l'histoire ne vous le dévoilera pas...!

    Toujours est-il, qu'il venait de bonne heure et après avoir irrigué les plantations de fraises, d'artichauds, de salades, de radis, de courgettes, et j'en passe...il s'assayait paisiblement, à l'ombre des cerisiers et sortait le saucisson et le litre de rouge et la journée pouvait enfin commencer !
    Parfois, il prenait soin d'apporter une baguette toute chaude qui sortait tout droit du boulanger et un bon camembert bien crémeux et il se régalait de ce petit déjeuner à la fraîche...Une fois, je me rappelle, il m'avait fait partager ce petit déjeuner et c'était une expérience extraordinaire pour l'enfant de 10 ans que j'étais alors...
    Il aimait bien le vin rouge, ça c'est vrai...mais il aimait bien le pastis aussi ! je le savais, puique j'en avais aperçu une bouteille au fond de son petit cabanon !

    Lorsqu'il venait nous rendre visite, chez mes grand-parents, pour nous apporter les fruits frais et les légumes de saison, il venait toujours à l'heure de l'apéro, on se demande bien pourquoi ! Et bien entendu, mon grand-père lui offrait l'apéritif...et il en buvait, le bougre, des pastis ! il se reservait même tout seul...et après avoir bu quelques 10 ou 12 pastis, il remontait sur son vélo et rentrait tant bien que mal chez lui...je n'ose même pas imaginer un seule seconde ce que sa femme pouvait lui dire à son retour ! d'ailleurs, je suis certain qu'il s'arrêtait dans quelque café pour finir l'apéritif avec ses collègues du village...

    Je suis persuadé que ce jardin a vu couler beaucoup de litres d'eau pour son irrigation, mais il a aussi dû voir couler beaucoup de litres de rouge et de pastis...mais bon, toujours est-il que les légumes et les fruits étaient excellents...et le pastis aussi, sans doute !

    Allez, à vos fourneaux maintenant...ou bien à l'apéro !
    Bonne journée à tous,
    Olivier.
  • Et oui!!!!! Moi aussi j'aime la Provence!!! Vous la décrivez bien! J' ai veccu á Montpellier pendant cinq ans, et tout le sud de la France me manque!!!!
  • Oui, Olivier, tu écris très bien... c'est vraiment de la poésie pour les yeux. Merci pour les tableaux de Provence que tu peins avec tes mots. La Provence me manque terriblement.
    Bises--
  • Merci Olivier. Je me regale de lire vos commentaires. Vous etes un tres bon ecrivain..................................................
  • Cher Mistral, quand tu nous tient !

    On ne peut pas évoquer la Provence sans parler de son vent, le Mistral.
    Certes, il y a d'autres vents en Provence, mais le plus connu, le plus violent, le plus glacial l'hiver, le plus énervant, le plus salvateur aussi...c'est le Mistral ! on le nome parfois le fléau du Sud !

    Tenez, par exemple, aujourd'hui, le Mistral souffle. Oh, il ne souffle pas trop trop fort aujourd'hui ; ses raffales ne dépassent pas 90 km/h (55m/h), mais il impose sa présence régulièrement. Parfois, il dépasse 110 km/h (70m/h), ce grand fou !

    Le Mistral, en Provence, on l'aime bien, au fond ; car même s'il nous énerve un peu lorsqu'il dure 8 ou 10 jours, c'est quand -même grace à lui que le ciel est dégagé et que le soleil brille.

    Maintenant, imaginez vous ici, en Provence. Vous vous promenez dans les collines par un jour de fort Mistral. Alors là, il est tout un monde à lui tout seul !
    Il balaye les plaines et les collines, il n'épargne rien de son souffle puissant ; il fait tourbillonner les feuilles, siffler les branches des arbres, voler la poussières, il chasse les nuages qui souhaitaient prendre un peu le soleil...Il déssèche la nature et assoiffe les gosiers ! il épuise aussi ! Après votre promenade digestive, vous serez prêt à aller vous reposer, à l'abri.

    De ce fléau, il faut s'en méfier également. Lorsque vous êtes en voiture ou bien à moto, il peut vous faire dévier de votre trajectoire, vous risquez de faire des écarts imprévus ! Lorsque vous sortez de votre voiture, il risque de vous arracher la portière, ou bien, la portière de la voiture d'à côté vous aura fait un bisous un peu violent sur votre carrosserie...Le Mistral est un coquin...il faut bien le connaître.
    La nature le connait bien d'ailleurs. Lorsqu'il se met à souffler, les grandes haies de cyprès de provence se mettent à courber l'échine, les oliviers et les pins se penchent vers le Sud, les herbes et les roseaux plient à ses caresses, les cours d'eau se hérissent de vaguelettes et le ciel se débarasse de tous les nuages comme pour lui faire une révérence.
    Mr Mistral peut souffler, la nature frémis, elle l'attend de pied ferme.

    Le seul ennemi du Mistral, c'est le feu...et malheureusement, lorsque ces deux compères se rencontrent, c'est bien souvent un désastre...que les hommes ont bien du mal à affronter et à maîtriser...heureusement, cette année, cette horrible rencontre ne s'est pas produite trop souvent...

    Le Mistral est aussi salvateur. Il lui arrive de sauver les récoltes du gel de printemps ; en effet, lorsqu'il souffle il n'y a pas de gel ; il n'y a pas de moustiques non plus ! ça c'est bien agréable !

    Oh Mistral, toi sans qui la Provence ne serait pas ce qu'elle est.
    Mistral tu donnes à la Provence sa vrai identité, tu lui insuffles ses Lettres de Noblesse et lui procure son ciel bleu azur qui en fait sa belle réputation.

    Mistral, tu es le souffle du Bon Dieu ! Tu peux souffler en toute quiétude, tu nous remplis les poumons d'air pur et nous rafraîchis les idées.

    Merci et bon vent !
    Olivier.
  • Bonjour à tous,

    Et voilà, les vacances sont terminées aussi en Provence ! Les cigales se sont tues, les lanvandes sont fannées et le soleil brille moins ardemment...Les enfants, comme dans beaucoup de Pays, ont repris le chemin des écoliers.
    Ils ont pris de bonnes résolutions pour l'année scolaire, mais les vacances sont encore bien présentes dans la tête de nos bambins...et à la récréation, dans la cour de la petite école du village, ils auront pleins de beaux souvenirs à échanger et mille choses à se raconter...
    Et puis, quand même, il faut bien travailler pour mériter les prochaines vacances, n'est-ce pas ?

    Bon courage à tous ceux qui reprennent également le chemin du travail.
    Amicalement, Olivier.
  • A Corner of Provence in New York ! Would you believe it ?

    I'm just back from a 10 days trip in the New York area, visited friends, made a lot of new friends and also visited New York City and surrendings...I love NYC !

    My friend made me discover a beautiful place in the East of Long Island...Have you ever been there ? The North Fork in Long Island is a very nice place to go and visit. You have lots of wineries and farms offering daily fresh products...

    And you will never guess what I discovered there ? There is a little corner of Provence there ! Yes, believe me ! there is a little charming Lavender Farm situated in East Marrion, near Greenport, LI, NY...the colors were amazing...purple blue, the smell incredible...bees and butterflies all over...just as if it was in Provence...
    I never thought I could find such a little Provence in there, right by the Atlantic Ocean !...
    Well, if you haven't time to come to Provence this summer, you may just as well go there and find that little farm whose owners are french and take some time to pick up some fresh lavender flowers to bring home...but make it quick...Lavender flowers just last until early august...
    http://lavenderbythebay.com/ .
    Have a nice Provençal summer in New York State !
    Olivier.
This reply was deleted.
E-mail me when people leave their comments –

House Exchange in Nîmes

Hi Everybody ! A friend of mine would like to exchange his house and his car with a family living in the New York Area. he wants to visit NYC and the sourroundings and stay 2 weeks in July.His house is a comfortable 3 bed rooms, kitchen, small garden and a swiming pool.It is located in Nîmes, in a quiet area. Nîmes is very close to Provence (Avignon 30 miles, Marseille, 65 miles, The beache and the sea 25 miles...)If you know someone interested, please, let me know and I will give you my…

Read more…
0 Replies

Echange d'une maison à Montpellier contre une maison/appartement à NY

Bonjour,Nous proposons l'échange d'une charmante maison à Montpellier contre une maison ou un appartement à New York pour la période du 07 au 15 avril 2010 (possibilité de s'arranger pour les dates). Nous serions 4: deux femmes et deux enfants. La maison se situe en plein centre de Montpellier avec un jardin et peut accueillir 8 personnes. Si vous êtes intéressez nous pouvons vous faire parvenir des photos. Si vous avez besoin de plus de renseignements n'hésitez pas à nous contacter. Voici mon…

Read more…
0 Replies

Heat in Provence

Quelle chaleur cette semaine dans le Sud de la France et particulièrement en Provence !Pensez-vous ! le gouvernement à instauré le niveau d'alerte "orange" à cause de cette canicule qui s'est installée depuis une semaine ! Imaginez la température : 38° C - 39° C relevés dans les villes de Carpentras, Avignon et Cavaillon...ouf qu'il fait chaud ! et pas un souffle d'air !Même les cigales ont arrêté de chanter, c'est pour vous dire !Allez, encore un petit effort et l'arrière saison va bientôt…

Read more…
2 Replies

Festival d'Avignon Time...! Quand la ville devient théatre. 63rd edition

The Avignon Theater Festival starts today!'"Our experiences as an audience, this summer, will be fed by multiple stories, fictions and documentaries. Artists from different geographical -Canada and the Mediterranean- as well as artistic territories, will come to share with us their questionings on the state of the world. We'll hear many languages: Polish, Arabic, Spanish... and French spreading several continents. We'll see texts - from Greek tragedy to contemporary drama - cross with…

Read more…
0 Replies